10 signes qui montrent que vous êtes sur le bon chemin

Suis-je sur le bon chemin ? Le chemin qui va me mener au bonheur, au graal, à la réussite ultime ?

Allez avouez.

Ce sont des questions que vous vous êtes déjà posées.

Je le sais parce que je fais confiance à mes propres statistiques : 100 % de mes clients se sont posés ces questions au moins une fois dans leur vie. Et pour une grande majorité d’entre eux, c’est une des raisons pour lesquelles ils ont eu envie de travailler avec moi.

Alors comment savoir si on emprunte la bonne route pour apporter sa contribution dans ce monde à la fois lumineux et ténébreux ?

Deux approches radicalement opposées

Il y a plusieurs approches connues à ce jour et il y en a deux qui se situent, à mon avis, sur des pôles opposés :

La première, celle qui est très corporate qui tente d’y répondre en vous questionnant sur vos talents, compétences, valeurs et envies – vous savez tout ce que vous pouvez aborder avec un consultant en bilan de compétences, en outplacement ou tout simplement avec quelqu’un qui travailles dans les Ressources Humaines…

Et puis de l’autre côté, il y a une approche plus spirituelle avec des questionnements tournés vers les familles d’âmes, les missions de vie et les liens de servitude karmique, entre autres…

Que vous soyez allergique à l’une ou l’autre approche, voire au deux, il y a quand même des signes qui ne trompent jamais et qui devraient vous donner de sérieux indices.

J’ai listé 10 signes et le dernier est mon préféré parce que pour moi, il ne trompe jamais.

J’ai listé 10 signes et le dernier est mon préféré parce que pour moi, il ne trompe jamais.

1. Servir et inspirer les autres

Se mettre au service des autres vous met en position d’inspirer les autres à faire la même chose. Vous êtres dans un cercle vertueux.

Si une partie de vos activités consistent à apporter de la valeur à autrui, c’est bon, le feu est vert.

2. Avoir une vision claire à long terme de votre activité

Sauter d’une chose à l’autre, être victime du syndrome de l’objet brillant, avoir des pics d’excitation éphémères, se disperser pour un oui ou un non sont autant de signes, selon moi, que l’on est pas tout à fait sur le bon chemin.

Le chemin d’une vie peut être très long.

La joie et la sérénité que l’on ressent quand on est sur le bon chemin est mille fois supérieure à l’effort de la marche.

Ressentir cela devient possible quand on connaît son cap, même si la destination n’est pas tout à fait claire.

3. Être en accord avec ses rythmes naturel

Se forcer à avoir des rythmes contre nature pendant trop longtemps non seulement épuisent mais contribuent également à la perte de sens dans ce que l’on fait.

Si votre corps aime se réveiller tard, c’est ok. Si vous corps préfère commencer dès potron-minet (mais comment j’aime cette expression !), c’est ok. Ici, la clé est de connaître son chronotype et le respecter.

Tout le monde n’est pas fait pour le Miracle Morning ! Vous savez ce livre qui a été sur toutes les têtes de gondoles pendant quelques années, qui est basé sur l’adage : « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ».

Arrêtons 5 minutes avec les effets de mode, basta ! 

Si vous avez envie de connaître votre propre chronotype et savoir comment en tirer parti,  vous pouvez passer ce test gratuitement 👉 ici.

4. Se sentir inspirée et créative

Quand on a 3 nouvelles idées par jour qui viennent nourrir la vision à long terme, c’est un excellent indicateur que nous sommes sur le bon chemin.

Pas besoin d’avoir une créativité débridée comme celle de Picasso pour se dire créatif. Une chanson, une phrase ou un paysage sont bien suffisants pour nous inspirer et générer une nouvelle idée.

5. Avoir plus d’énergie quand on travaille

Quand on oeuvre à une tache, quelle qu’elle soit (rédaction d’un article, construction d’une nouvelle offre ou d’un nouveau produit) et qu’une fois terminée on se sent énergisée, c’est encore un excellent indicateur qu’on est sur le chemin qui est le nôtre. 

Ce sont ces moments ou nous sommes dans le flow ou la zone…

Vous savez, c’est quand on est immergé dans un travail pour lequel on perd la notion du temps et de l’espace, où on prend plaisir à faire ce que l’on fait, on en ressort avec encore plus d’énergie et de nouvelles perspectives. 

Attention cependant, qu’elle ne se substitue pas au repos…

6. On arrête d’attendre le week-end ou les vacances

Cela reprend l’idée précédente.

Avoir besoin de vacances pour se reposer, c’est sain et salutaire. Avoir besoin de vacances pour ne plus voir la tête de vos clients ou de vos partenaires, là ça craint et un signe non équivoque que vous n’êtes pas sur le bon chemin.

C’est une échappatoire qui le plus souvent nous transforme en zombie devant la télé parce qu’on est fatigué aussi mentalement.

Quand vous considérez les périodes off pour organiser des événements avec votre famille, vos amis ou pour des actions associatives ou tout projet de coeur, là c’est tout bon.

7. Ressentir du stress

Là, c’est simple, c’est binaire.

Si vous ressentez le stress qui vous donne envie de donner le meilleur de vous-même, celui qui vous donne envie de vous dépasser : feu vert.

Si c’est un stress qui vous rend anxieux et qui vous plombe avant même que vous ayez commencé quoique ce soit : feu rouge, vous n’êtes pas à votre place.

8. Ne pas se prendre (trop) au sérieux

Quand vous pérorez à tout bout de champ sur votre métier, sur votre business, quand vous en parlez non stop pour démontrer à quel point ce que vous faîtes est important, demandez-vous qui vous avez besoin de convaincre si fort….

Mon opinion est qu’à l’exception des professions qui sauvent des vies, il faut se détendre sur l’importance de ce que l’on accomplit et on n’oublie pas que l’on est là pour profiter du voyage.

Quand vous arrivez à avoir du recul sur ce qui vous arrive et que vous êtes détendu même quand cela se tend autour de vous, c’est plutôt bon signe.

9. Repérer les « signes »

Si vous croyez que l’Univers vous envoie des signes pour vous montrer votre chemin, vous avez raison.

Si vous croyez que l’Univers n’envoie aucun signe à personne, vous avez aussi raison.

Ce en quoi vous croyez façonne votre réalité et détermine votre vie.

Les croyances, en soi, ne sont ni fausses ni vraies. Ce sont des lunettes que vous chaussez pour voir le paysage. Certains le verront ensoleillé et d’autres pluvieux.

Bref, si vous croyez aux signes, vous allez faire la relation entre les personnes que vous croisez et les endroits dans lesquels vous vous trouvez. Vous allez faire attention aux images, aux sons, bref à toutes ces synchronicités qui sont autant de signes à interpréter…

10. La joie

Traverser des moments de doute ou de tristesse ne veut pas dire que l’on n’est pas sur le bon chemin surtout quand on éprouve de la joie régulièrement.

La joie peut surgir dans des moments inattendus et sans raison apparente.

En faisant de plus en plus attention à elle et en y prenant soin, elle se transforme en une force puissante.

Vous la retrouverez avec ses copines paix d’esprit et sérénité dont je vous ai parlé dans 👉 l’épisode précédent.

Quoiqu’il en soit, signe ou pas signe, suivre son propre chemin implique souvent de sortir des balises que la société nous propose (ou nous impose dans certains cas) et cela demande du courage.

Si en plus votre chemin est franchement anti conformiste, cela demande des prise d’initiatives régulières pour rester déterminé et ne pas abandonner quand les vents contraires soufflent un peu trop fort.

J’ai une admiration sans borne pour toutes ces personnes qui sortent des sentiers battus. Elles contribuent à leur échelle à l’évolution des consciences. Chemin difficile certes, mais cela en vaut tellement la peine….

J’ai une dernière question pour vous :

A qui faites-vous le plus plaisir en étant sur votre chemin actuel ?

Pensez à la personne qui serait la plus fière de voir réussir dans votre domaine.

Si ce n’est pas la personne que vous voyez dans le miroir, il est temps de repenser vos priorités.

Télécharger le workbook

3 étapes pour faire décoller son business

Ces 3 étapes constituent un exercice que je refais personnellement tous les 6 mois, minimum !

Implémentez facilement ma méthode grâce à ce workbook qui vous guide pas-à-pas pour le faire.

Faire décoller son business pour de bon

Découvrez d’autres épisodes qui peuvent vous intéresser

Comment s’y remettre après une longue pause

Comment s’y remettre après une longue pause

La vie nous malmène parfois, elle nous éloigne de nos activités habituelles… Mauvaises nouvelles, drames personnels, problèmes de santé…. Et puis, vient le jour de s’y remettre, sans bien savoir par où commencer. Après plusieurs mois de « retraite », on peut avoir...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tout ce que je ne dis pas en public...

... est dans la newsletter.

2/3 fois par mois, je traite un sujet concret pour vous aider à développer votre entreprise avec un supplément d'âme.

Je partage aussi les coulisses de ma vie d'entrepreneure avec des expériences réussies et des flops... si, si, il y en a plein !

Super Magic Me