Comment bousiller votre business et vos rêves en une leçon

Les vacances d’été arrivent.

La France va glisser lentement dans la torpeur de l’été et s’offrir plusieurs jours de repos avant d’aborder la rentrée, dans l’effervescence des résolutions, et des promesses que l’on ne tient jamais.

Comme celles de janvier.

En tant qu’entrepreneure vous avez déjà fait le bilan du premier semestre, vous vous apprêtez si ce n’est pas déjà fait, à rectifier les objectifs de début d’année, à vous fixer, peut-être, de nouveaux objectifs. Pour votre road map, votre feuille de route.

Et puis vous allez vous enliser, à nouveau, dans la routine.

Cette trêve estivale, c’est comme une bouffée de tranquillité avant de repartir en apnée en “métro-boulot-dodo”.

Same old, same old.

Pour peu que vous ayez des enfants scolarisés, septembre sera infernal.

Vous ressentez un vide ou un pincement au coeur ?

C’est bon signe.

Vous avez envie d’un peu plus ?

Tant mieux.

Je sais que votre activité professionnelle est le piment qui épice votre vie.

Je sais que vous avez de grands espoirs quant au futur de votre entreprise.

Et puis, ça a l’air si simple, n’est-ce pas ?

De définir des objectifs cohérents avec ses valeurs, avec les besoins de ses clients, et in fine de contribuer à rendre le monde meilleur.

Et le faire si bien, que vous allez exploser vos prévisions de chiffre d’affaires.

Mais au fait…

Une activité qui vous plaît est-il le bon moyen pour rendre votre vie plus heureuse et pleine de sens ?

Posez vous un instant, venez avec moi et éloignons nous un peu de votre entreprise, et pensons à ce qui compte vraiment.

Les 6 piliers d’une vie saine et heureuse

Je ne connais personne qui a envie de choisir entre entre une vie professionnelle épanouissante et une vie personnelle gratifiante.

J’ai envie et je pense que vous aussi, vous avez envie d’une activité qui vous permette d’être qui vous voulez, comme vous le voulez.

Avec vos critères, vos règles du jeu sans sacrifier votre sérénité et la paix d’esprit (d’ailleurs, je vous invite à écouter le premier épisode du podcast dans lequel j’explique comment trouver la sérénité tout en étant incroyablement efficace).

Avant de vous expliquer en quoi la numérologie karmique tibétaine est un outil qui permet d’atteindre notre mode de vie idéal et de vous en parler en détail, certains d’entre vous se demandent peut-être mais qu’est-ce que la numérologie au juste ?

Je ne suis pas une ultra fan du développement personnel. Vous ne me voyez pas mais là je fais le signe des guillemets avec mes doigts.

D’ailleurs, j’ai toujours détesté ce terme utilisé à tort et à travers.

Mais pour mieux vivre, la question du bonheur est fondamentale.

La recherche du bonheur est ce qui devrait nous faire avancer.

J’y réfléchis souvent et je repense aux difficultés que j’affronte moi-même et celles que mes clientes endurent dans leur vie (je sais, je sais, il y a toujours pire et je ne me plains pas).

Je pense quotidiennement à ce que mon activité professionnelle m’apporte.

Mes conclusions ?

Je sais que ma vision du bonheur peut paraître simple, voire naïve.

Mais je crois fermement que nous n’avons finalement besoin que de 6 ingrédients pour être heureuses.

Les 6 piliers naïfs du bonheur :

1. Etre en bonne santé.

2. Avoir du temps libre.

3. Avoir suffisamment d’argent pour couvrir un peu plus que nos besoins quotidiens et combler nos proches.

4. Penser librement et vivre dans un pays « démocratique ».

5. Ressentir l’amour, avoir de solides amitiés et un accès au savoir.

6. Réussir un projet qui compte pour soi.

Et basta.

Pas besoin de surconsommer ou d’afficher des signes extérieurs de richesse (le bel appart, les vacances paradisiaques sur instagram,…)

Je ne dirai jamais que la carrière professionnelle permet de tout régler.

Mais en ce qui concerne les piliers du temps, de l’argent et de la réussite d’un projet, une entreprise qui vous ressemble profondément fait bien le « job ».

Oui, une entreprise, un business, une activité en solo, appelez cela comme vous voulez, oui je confirme cela peut vous apporter du bonheur.

Rien que cela.

Business = bonheur

Prenons une activité lambda, que vous faites très bien et qui vous rapporte du chiffre d’affaires, mais pour laquelle vous avez de moins en moins d’affinités. Vous savez que si vous continuez, vous pourriez partir en burn out d’ici quelques années…

Imaginons que vous soyez consultante en communication, à votre compte depuis 8 ans. Vous connaissez tous les rouages de votre profession, les clients, les parties prenantes. Bref, vous êtes une experte. Mais vous commencez à vous emmerder ferme.

Pour savoir si cela vaut la peine de s’investir dans un autre business, celui qui vous fait rêver, celui qui dessines spontanément un sourire sur votre visage quand vous y pensez, il suffit de vous poser ces 2 questions.

Première question : est-ce que cette activité me rend vraiment plus riche (et là encore je fais les guillemets aves mes doigts) que mon business de rêve quand il sera opérationnel ?

Deuxième question : est-ce que mon activité actuelle me donne vraiment plus de temps libre que mon activité de rêve me donnerait ?

Répondez sincèrement à ces ceux questions.

S’échiner dans un business qui ne vous fait plus kiffer va inéluctablement vous lasser et potentiellement vous conduire à de l’épuisement professionnel.

Mais ça, vous le savez certainement.

Le tableau est dressé.

Et quand on en prend conscience, le constat est sans appel.

S’investir et faire croître son business de rêve, celui qui a du sens pour vous, c’est un des meilleurs plans qui soient.

Pour vous, pour vos clients et pour le monde !

Maintenant, passons à une autre réalité.

Pourquoi, alors que vos motivations sont si puissantes, vos envies échouent avant même que vous passiez à l’action ?

A votre avis, pourquoi n’y arrivez-vous pas ?

Voici les réponses que vous donnez :

  • une mauvaise économie (ce n’est pas le moment, une nouvelle pandémie, la soi-disante concurrence,…)
  • votre expérience (vous en avez trop ou pas assez).
  • votre âge (là pareil, trop jeune ou trop vieille)
  • le manque de réseau.
  • les difficultés relationnelles.
  • le manque de confiance en vous avec ce maledetto syndrome de l’imposteur – d’ailleurs à ce sujet, je vous invite à vous procurer le workbook « 3 étapes pour faire décoller votre business » sur le site de Super Magic Me.

Bref, toutes ces réponses, je peux les comprendre.

Mais au final, ce ne sont que des excuses.

En réalité, votre business n’a pas les résultats que vous voulez parce que vous ne vous engagez pas assez.

Les entrepreneuses qui cherchent à améliorer leurs résultats, qui veulent trouver des nouveaux clients, se former à de nouvelles techniques ont toutes lu des dizaines d’ouvrages sur le mindset, les techniques de vente, le marketing…

Elles ont suivi des formations sur des sujets divers et variés, ont intégré des groupes d’entrepreneurs…

Mais elles n’ont pas compris que pour avoir une activité qui nous porte, qui nous sert et qui sert le monde, il faut d’abord abattre un gros boulot  sur soi.

Ensuite, quand on a compris qui on est, ce qu’on est venu faire sur terre et ce que l’on veut réellement, on peut commencer à développer son entreprise et songer à la croissance.

Mais pas avant.

En fait, je pense que vous avez une mauvaise perception de l’entrepreneuriat

Je m’explique :

On critique souvent les vendeurs de rêves sur les réseaux sociaux.

On critique souvent en privé les entrepreneuses qui ont, soi-disant, un business à 6 chiffres et qui affichent, une belle gueule, une vie de famille idyllique et le super appart.

Moi la première.

Mais je me rends compte que j’ai peut-être tort.

Oui, elles vous disent comment elles sont parties de zéro et comment elles vivent dans le luxe aujourd’hui.

Oui, elles vous donnent des tips pour bien parler à sa communauté, être authentique, bla, bla, bla.

Oui, elles vous donnent des X conseils pour matérialiser la vie de vos rêves sans faire de concessions.

Et vous, vous gobez, fascinées par ce travail pré-mâché.

Mais critiquer ces personnes, c’est seulement faire la moitié de l’analyse.

Si ces discours tarte à la crème fleurissent, si des formations du genre « créer son entreprise en 4 mois » se vendent comme des petits pains, c’est parce que vous les entrepreneuses qui n’arrivez pas à avoir les clients que vous voulez, les résultats que vous voulez, le style de vie que vous voulez, c’est parce que vous l’avez bien cherché.

Parce que la plupart des entrepreneuses qui ne sont pas satisfaites des résultats qu’elles obtiennent ne veulent pas « bosser ».

Elles cherchent juste une formule miracle pour augmenter leur chiffre d’affaires.

Beaucoup ne sont que des opportunistes.

Les vendeuses de rêve, sur instagram par exemple, ne font que répondre à cette demande, en donnant des solutions partielles et souvent bancales, qu’elles ont vu ailleurs et qu’elles ne font que répéter.

Elles vous servent la soupe que vous demandez.

La suite logique : quand les résultats tardent à venir, quand vous avez un coup de mou, il est plus confortable de vous trouver des excuses plutôt que de vous remettre en question.

Et là, on touche le fond du problème.

La vérité, c’est que développer une entreprise qui vous ressemble et qui a du sens pour vous n’est pas si rapide

Et demande une sacrée action de votre part.

Vous voulez des exemples ?

Au lieu de vous plaindre de votre chiffre d’affaires, agissez : comprenez ce qui fait votre unicité et valorisez-le.

Au lieu de vous plaindre sur vos blocages : faites la démarche de mieux comprendre ce que votre âme veut pour cette incarnation, informez-vous intelligemment (c’est à dire en suivant les élans de votre coeur).

Au lieu de vous plaindre du manque de temps : coupez les réseaux sociaux, levez-vous une heure plus tôt et travaillez sur votre stratégie.

Vous voyez ?

C’est bien plus long et difficile que d’assister à des formations ou regarder une énième conférence sur le nouvel outil de marketing à la mode.

Le verrou est en vous.

Mais la clé également.

Vous n’avez pas réussi ?

Vous avez pourtant tout essayé ?

Je ne crois pas.

Vous n’avez simplement pas essayé ce qui fonctionne.

Voici ce qui vous est arrivé.

Je vous dresse le tableau.

Je connais ces étapes, j’y ai accompagné mes clientes à leurs débuts.

1. Vous avez compris, au fil de vos lectures, qu’on pouvait développer le business de ses rêves et être durablement satisfait par sa vie professionnelle.

Bon point, c’est tout à fait vrai.

2. Vous avez cru que ce serait facile et rapide.

Première erreur.

3. On vous a dit de faire une formation en ligne, de poster régulièrement sur les réseaux sociaux.

Donc vous avez copié / collé un modèle qui « fonctionne » (et là je fais les guillemets avec mes doigts).

Seconde erreur.

4. On vous a dit de bien travailler votre posture de CEO et sur la loi de l’attraction ou la pensée positive. Vous avez foncé sans savoir qui vous êtes AVANT.

Troisième erreur.

5. Les résultats tardant à venir, on vous a dit de changer de mindset, de travailler sur vos croyances limitantes, que ça allait venir.

Dommage que cela arrive si tard. Vous auriez dû apprendre à bien vous connaître et arrêter de vous raconter des histoires.

Vous manquez de stratégie et de compassion envers-vous même, tout simplement.

Vous pensiez que les clients allaient se précipiter pour acheter vos produits ou vos services ?

Mais, bon sang, si ce business n’était pas le vôtre, auriez-vous envie de d’acheter ce que vous proposez ? Honnêtement ?

Alors maintenant, une très bonne nouvelle : vous pouvez inverser la vapeur.

Posez-vous.

Et prenez du recul.

Demandez-vous, en toute honnêteté, pourquoi vous êtes entrepreneuse, quelles sont les raisons véritables  pour lesquelles vous avez créé votre activité ?

Cela n’a rien à voir avec une formation en ligne, une posture de CEO ou la présence sur les réseaux sociaux.

Je ne dis pas ça méchamment, mais j’ai accompagné suffisamment d’entrepreneuses persuadées de savoir pourquoi elles faisaient ce qu’elles faisaient alors qu’en vrai, elles se racontaient des histoires.

Si vous êtes décidées à ouvrir les yeux, vous pouvez changer.

Mais il va falloir AGIR.

Vous devez admettre qu’avoir les résultats que vous voulez est plus long que ce que vous pensez.

Continuer à semer des graines. Jour après jour. Personne ne sait quand l’une d’elle va sortir de terre. La récolte viendra. En son temps. Continue à fertiliser votre terreau.

Vous devez admettre que vous n’avez pas tout essayé pour y arriver.

Et si vous cherchiez activement les leçons et les opportunités dans chaque difficulté rencontrée ?

Vous devez admettre qu’il vous faut une stratégie pour arrêter de tourner en rond.

Ce n’est pas comme à l’école. Il n’y a pas de théorème qui se vérifie à chaque fois, il n’y a personne pour nous donner de notes.

Vous voulez un business qui prospère et qui vous ressemble ?

Vous pouvez.

Vous voulez apporter votre contribution et servir les clients qui ont besoin de ce que vous proposez ?

Vous pouvez.

Le verrou est en vous.

Mais la clé aussi.

Alors apprenez.

Bossez sur les bons leviers.

👉 Atelier Transformer sa peur en ressources : https://supermagicme.com/workshops/ 

J’ai une dernière question pour vous :

Si c’était à refaire, quelle est la première chose de votre parcours entrepreneurial que vous changeriez ?

Faites-en votre priorité pour les prochains mois.

Tableau : Clair de lune de Fanny Churberg – 1878 – Galerie Nationale Finlandaise

Télécharger le workbook

3 étapes pour faire décoller son business

Ces 3 étapes constituent un exercice que je refais personnellement tous les 6 mois, minimum !

Implémentez facilement ma méthode grâce à ce workbook qui vous guide pas-à-pas pour le faire.

Faire décoller son business pour de bon

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Développer son business grâce à sa date de naissance

Pour développer son business grâce à sa date de naissance, Super Magic Me propose des solutions 😊. Aujourd’hui, je veux surtout vous parler de deux choses : d’abord, une grosse surprise dont je suis super fière ; ensuite, je veux vous redire qui je suis, ce que je...

Les meilleures cartes de Tarot pour le business

Une des questions qui m'est le plus souvent posée est : "quelles sont les meilleures cartes de tarot pour le business" ? Ne cherchez plus, voici ma réponse. Dans les épisodes 16 et 17 « comment j’utilise le tarot dans mon business », je vous ai montré comment...

7 leçons en 15 ans d’entrepreneuriat faits de hauts et de bas

Ce que j'ai appris de 15 ans d'entrepreneuriat, c'est que quand rien ne va ou que je me suis laissée aller, il faut que je revienne à mes fondamentaux. Pas de trucs sexy, pas de nouvelles idées, pas de nouveaux projets. Je suis limite en mode survie et je me concentre...

La numérologie karmique tibétaine et l’entrepreneuriat

S’intéresser à la numérologie karmique tibétaine peut offrir bien plus qu'une simple analyse des nombres*. Dans le monde de l’entrepreneuriat, où chaque décision compte et où le discernement stratégique est crucial, cette pratique ancestrale révèle des facettes...

L’échec de votre dernière stratégie : comment mieux la gérer

Il s’agit très probablement d’un épisode comme il en existe tant sur la vertu des échecs.... et notamment sur l'échec de votre dernière stratégie. Mais ne dit-on pas que la pédagogie, c'est l’art de la répétition. Mais ne vous fiez pas trop au titre de cet épisode. Ce...

3 façons efficaces d’utiliser le tarot dans le business

Je vais vous montrer comment vous pouvez utiliser le tarot dans votre business pour identifier des opportunités, prendre de meilleures décisions et réaliser vos objectifs. Oui. Oui. Rien que ça. Aujourd’hui, c'est un épisode pour les entrepreneures inspirées par autre...

Comment votre business peut bénéficier de la numérologie

On continue le propos commencé dans l'épisode de podcast "La numérologie karmique tibétaine au service de votre stratégie". Je vous exposai en quoi, selon moi, la numérologie, était un outil original et efficace pour piloter son business. Aujourd’hui, je voudrais...

Comment s’y remettre après une longue pause

La vie nous malmène parfois, elle nous éloigne de nos activités habituelles… Mauvaises nouvelles, drames personnels, problèmes de santé…. Et puis, vient le jour de s’y remettre, sans bien savoir par où commencer. Après plusieurs mois de « retraite », on peut avoir...

Est-ce que les mères de famille sont de meilleures entrepreneuses ?

Aujourd’hui, c’est un épisode un spécial, issu d’une conversation avec une autre entrepreneuse. Mais ce n’est pas ça qui est spécial… Ce qui est spécial, c’est que je vais faire un comparatif entre quelque chose que je connais bien (le business) et un univers qui...

Avoir un business qui pétille avec Sophie Le Millour

Pour Sophie Le Millour, l'aventure entrepreneuriale a commencé avec la naissance de son fils. Vous allez faire la connaissance d’une entrepreneuse épatante dans quelques secondes. Je l’ai rencontrée dans un atelier d’entrepreneurs et j’ai été frappée par sa capacité à...
Super Magic Me